Archive pour juin, 2008

Le retour de la mouche a la crèche

Cricri la mouche…

Etre une mouche présente des avantages…entre autre celui de se poser incognito, et ni vu ni connu, d’observer….

Je voletais de ci de là dans le jardin botanique, lorsque j’ai vu arriver une petite troupe qui semblait venir de la Crèche du Lac toute proche : 2 éducatrices et 7 enfants de 3-4 ans….et blablabla blablabla, tout ce petit monde bavardait à qui mieux -mieux en avançant. Pour aller ou ? J’avais du temps devant moi, hop, j’les ai suivis…Sortis du parc, ils ont empruntés la rue de Lausanne : les voitures, les feux de signalisation à respecter, il ne fallait pas lâcher la main !!! Prudence…Mais blablabla, blablabla, ils pouvaient quand même parler…

Nous voilà arrivés devant l’école de Sécheron, on entre. En deux temps, trois mouvements, vestes, chaussures, chapeaux étaient en petits tas bien rangés sur le sol….Et les enfants pouvaient entrer dans une salle immense, inondée de soleil et s’asseoir en demi cercle .Et blablabla, blablabla….Pendant ce temps, les éducatrices s’agitaient pour planter un drôle de décor : des espèces de poteaux bleus(« des arbres » parait -il)…Auraient- elles perdu la tête ?Je sais faire la différence entre un poteau et un arbre quand même…Et ben, pas les petits d’homme qui ont cru tout ce qu’on leur a dit : ils étaient dans une forêt et devaient zigzaguer entre les arbres(des poteaux vous dis-je…)…Tout cela en musique…Et tout d’un coup : des chants d’oiseaux !!! Comment ne pas croire à cette histoire de balade en forêt, sac au dos en ne faisant pas trop de bruit pour ne pas effaroucher les animaux ? Bon, d’accord, les chants d’oiseaux montaient du magnétophone !!! Elles se donnaient du mal les éducatrices pour que tout soit parfait : histoire racontée avec des gestes amples, les yeux brillants. Elles paraissaient aussi beaucoup s’amuser, mais montraient avec sérieux l’exercice…dedans dehors ce n’était pas simple pour tous et elles devaient aider, encourager…

Et puis l’histoire continuait. Fini la balade en forêt, il fallait longer une rivière (comprenez marcher en équilibre sur une corde posée au sol), en faisant attention de ne pas tomber à l’eau « oui, y a des requins » crient les enfants, puis traverser un pont (un tapis !)…Et là encore, bruit d’eau comme si l’on y était, musique sautillante et gaie. Certains ne voulaient pas faire seul : pas de problème, on leur tenait la main…et en tirant la langue, patiemment, ils longeaient la rivière Il fallait ensuit se transformer en grenouille et sauter…Fous rires garantis. Et du plaisir…Et de la fierté : « regarde, regarde j’y arrive… » .Par dessus la corde, par-dessous…Et la corde devenait serpent…Cris, rires, excitation… Et les enfants se transformaient en kangourou, en fourmi…complices entre eux pour ce moment de rêve éveillé.

Le retour au calme s’imposait, et un moment de détente après toute cette énergie dépensée. Musique douce, enfants allongés les yeux clos, la bouche-cric crac-fermée : plus de blablabla. On aurait entendu une mouche voler. Pas de repos pour les éducatrices qui rectifient une position, caressent des cheveux, observent …

Et puis, on s’assied, doucement, en chuchotant .On remet chaussures, vestes chapeaux. Et blablabla, blablabla…on repart à la crèche du Lac….

lescigalesvaroises |
lespetitschoux |
cathy et ses souvenir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog de MARILOU
| Anne, Sébastien, Clément, C...
| Le jardin de Julie